Faut-il faire sa musculation avant ou après son cardio ?

Généralement, l’entraînement physique orienté sur la remise en forme se compose de deux grands axes de travail : le cardio et le renforcement musculaire. L’un permettrait de brûler les graisses et l’autre d’améliorer la définition musculaire. L’objectif de tous ces efforts serait de se sculpter une silhouette de rêve.

Cependant, une fois arrivé sur le lieu d’entraînement, une question vous tourmente : « Par quoi suis-je sensé commencer, le cardio ou la muscu ? Le footing ou les abdos ? ». 

Effectivement, l’énigme est de taille et vous aurez tendance à prendre cette lourde décision au feeling, en commençant par ce qui vous plait le plus.

Mais si je vous disais qu’il existe certaines règles en la matière et que ce choix pourrait avoir une influence de taille sur vos résultats ?

 

POURQUOI FAUT-IL FAIRE LE CARDIO APRÈS LA MUSCULATION ?

Inutile de vous faire poireauter plus longtemps, je vous donne la réponse tout de suite : il faut faire le cardio après la muscu. Voici pourquoi :

1) Pour optimiser l’intensité de votre séance de musculation

En effet, si vous voulez vous dessiner une silhouette de rêve, il faut inévitablement passer par des séances de musculation intenses et surtout qualitatives. Plus la musculation sera faite de manière intense, plus les résultats seront probants. La musculation, quelle qu’elle soit, demande de la concentration, de la motivation et de la fraicheur physique.

On sera toujours meilleur en faisant du renforcement musculaire sans être dans un état de fatigue, comme par exemple celui qui suit une bonne séance cardio. C’est pourquoi vous serez bien meilleur et bien plus efficace en effectuant vos exercices de musculation avant le cardio.

Même si il peut durer longtemps, le travail cardio est un effort cyclique et simple qui demande beaucoup moins de concentration et d’attention que le travail musculaire spécifique.

Pour toutes ces raisons, il sera toujours plus facile d’envisager une bonne séance cardio après la muscu plutôt que l’inverse, c’est-à-dire une bonne séance de muscu après le cardio.

2) Pour libérer les graisses

Les exercices de musculation court et intenses permettent de déstocker les graisses récalcitrantes et de les libérer dans le sang, c’est l’argument numéro 1 pour effectuer la muscu avant le cardio. Ces graisses libérées ne demandent plus qu’à être utilisées au cours d’un effort. C’est pour ça qu’il est absolument fondamental d’effectuer votre cardio après la musculation ou bien après des efforts court et intenses (sprints, sauts). Vous pourrez ainsi utiliser et vous débarrasser enfin de ces graisses.

Ce mécanisme physiologique a permis de casser l’idée reçue que seusl les efforts longs permettaient de faire maigrir. En effet, en effectuant des efforts courts mais très intenses, on obtient également des résultats au niveau perte de gras, et encore plus si ce travail est suivie par du cardiotraining long et peu intense.

3) Pour utiliser plus rapidement les lipides

Lors d’un effort prolongé, votre corps va toujours commencer à utiliser les glucides comme carburant énergétique, c’est le carburant préférentiel de l’organisme. Dans un second temps, la fourniture d’énergie sera conjointement apportée par les glucides et par les lipides. Enfin, dans un troisième temps, seule les lipides seront utilisés, ce qui permettra, à ce moment là, de puiser d’une manière significative dans nos fameuses réserves adipeuses. Les protéines peuvent aussi intervenir dans la fourniture d’énergie mais uniquement en dernier recours.

En commençant par une séquence de musculation intense, vous allez déjà considérablement entamer vos réserves glucidiques. De ce fait, lorsque vous débuterez votre séquence cardiovasculaire, vous arriverez plus rapidement à la phase numéro 3, celle qui permet de puiser exclusivement dans les graisses pour fournir l’énergie nécessaire à l’effort.

D’autre part, les glucides sont aussi le carburant utilisé dans les efforts court et intenses, de ce fait, si vous effectuez votre muscu après le cardio, les réserves de glucides auront déjà été utilisées et il ne vous restera plus grand chose pour fournir des efforts courts et intenses, c’est le « coup de barre » assuré.

 

N’oubliez cependant pas l’échauffement !

En commençant la séance par des exercices de musculation intenses, il va falloir intégrer un échauffement qui sera composé :

  • d’une mise en route cardiovasculaire Exemples : 5 minutes de course, de rameur ou de vélo, 5 minutes d’exercices de motricité (talons-fesses, montées de genoux…), etc.
  • d’un échauffement articulaire : une mise en action des articulations avec des mouvements ou des appuis. Exemple : rotations des bras, rotations des hanches, échauffement des poignets en prenant appui sur le sol en position de pompe…), etc.
  • de quelques étirements activo-dynamiques : 10 secondes d’étirements passifs, suivi de 10 secondes de contractions isométriques, suivi de 10 secondes de contractions dynamiques du groupe musculaire visé (voire mon article sur les étirements).

Consacrer ces cinq à dix minutes d’échauffement vous permettra de réaliser vos exercices de musculation d’une manière intense et de limiter le risque de blessure.

 

Maintenant que vous avez tout les secrets pour vous construire un corps de rêve, Cap Détente vous attend pour vous aider !

 

Exercise d'électrostimulation